Exercices respiratoires

 

Aujourd’hui, dans ce court article, je souhaite partager avec vous des exercices respiratoires enseignés par le moine Bouddhiste Bokar Rinpoché, qui fut de son vivant, le principal maître de méditation de l’école Kagyupa.

 

Formé au Tibet, il transmit son enseignement aussi bien aux Tibétains qu’aux Occidentaux.

 

Les exercices ci-dessous, que je vais vous proposer, sont issus de son livre : « La journée d’un Bouddhiste ».

 

Dans cet ouvrage, Bokar Rinpoché nous donne les bases d’une conduite saine, à adopter, tout au long de la journée.

 

Une aide à l’obtention du calme mental

 

 

Les exercices respiratoires sont très bénéfiques notamment pour obtenir plus facilement le calme mental.

 

Et le calme mental est vraiment nécessaire pour garder l’esprit clair et apaiser nos émotions.

 

Lorsque nous méditons sur un sujet, très souvent nous nous laissons distraire par des pensées « parasites ».

 

Alors avant chaque pratique ou de commencer une belle journée, il est bon d’effectuer, par exemple (car il en existe d’autres), ces petits exercices sur la respiration.

 

Le souffle et la pensée

 

 

Les exercices respiratoires associent le souffle et la pensée.

Ainsi, chaque respiration est accompagnée d’une petite visualisation, très simple à réaliser.

Ils se font en deux temps:

 

 

  • Expulsion du souffle résiduel,

 

  • Souffle-esprit indissociés.

 

Il est vivement conseillé de les effectuer le matin, car c’est le moment où l’on peut avoir le plus de lucidité à l’esprit.

 

1- Expulsion du souffle résiduel

 

L’expulsion des souffles résiduels veut dire que l’on chasse de notre corps et de notre esprit, tous les résidus émotionnels.

 

On expire par les narines afin de stimuler deux canaux subtils qui passent à cet endroit.

 

Ils sont appelés les deux canaux latéraux.

 

Cet exercice peut avoir une réelle efficacité sur les souffles subtils s’il est bien réalisé.

 

Assis sur notre lit ou bien sur une chaise, le dos bien droit ( il faut veiller à ce que le bassin soit bien basculé):

 

  • On inspire profondément, puis on expire en même temps qu’on tend les doigts, les mains étant posées sur les genoux.

 

  • L’expiration est faible au début, de plus en plus forte au milieu puis, de nouveau faible à la fin.

 

  • Lorsque l’on expire l’air par le nez, on imagine qu’en même temps, on le rejette par la bouche et par tous les pores de la peau.

 

  • On imagine que l’air expulsé est de couleur noire, qu’il transporte tout le karma négatif, les voiles, les passions accumulés dans notre esprit depuis des temps sans commencement et que tous ces aspects négatifs vont se perdre très très loin.

 

 

  • Puis, on inspire profondément tout en refermant les mains.

 

  • On pense alors que la compassion et toutes les énergies positives (venues des Bouddhas, pour les croyants Bouddhistes, mais vous pouvez adapter ces énergies à vos propres croyances) prenant la forme d’une lumière de cinq couleurs (blanc, bleu, jaune, rouge et vert), entrent en nous par le nez, la bouche, les pores et se diffusent dans tout notre corps. »

 

On peut alors réaliser trois cycles inspiration/expiration.

 

 

2- Souffle – Esprit indissociés

 

« Après avoir expulsé le souffle résiduel, on laisse la respiration se faire naturellement, sans distraction et complètement détendu.

 

On porte toute notre attention sur la respiration, l’esprit et le souffle devenus un.

 

On le fait pendant 7 respirations. »

 

Petite précaution à prendre

 

Il est très important de garder l’attention du corps et l’attention de l’esprit, tout le long des exercices, pour bénéficier pleinement de leurs bienfaits.

 

 

Conclusion

 

C’est un petit article mais je voulais vraiment partager avec vous ces petits exercices qui, je l’espère, vous feront le plus grand bien.

N’hésitez  pas à me marquer en commentaire ce que vous en pensez, je serai ravie d’avoir vos retours! 

Ces exercices sont d’une aide précieuse pour entrer plus efficacement en méditation et aide réellement à avoir l’esprit plus clair, moins agité par des perturbations mentales. 😉 

Je vous conseille vivement de lire l’ouvrage de Bokar Rinpoché dans lequel vous en apprendrez, bien évidemment, beaucoup plus davantage!

Je vous met le lien du livre tout en bas. 😉 

Je vous souhaite une excellente semaine!

A très bientôt!

Marianne

 

Sources et bibliographie: « La journée d’un Bouddhiste » de Bokar Rinpoché

Print Friendly, PDF & Email
close

Bienvenue sur mon blog!

Pour recevoir les nouvelles de mon blog, abonnez-vous gratuitement à ma newsletter en remplissant le formulaire ci-dessous! 😉

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
La parenthèse psy
14 jours il y a

Un article très intéressant ! Le souffle nous permet de retrouver vite un apaisement. Le contrôler, c’est le calme assuré !

Show Buttons
Hide Buttons

This function has been disabled for Détend'Art.

2
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x