Comment méditer quand on a pas le temps ?

Vous avez pris la bonne résolution de vouloir méditer tous les jours seulement voilà, la journée passe à une allure folle, entre le travail, les trajets, les tâches ménagères, les enfants à s’occuper, cela vous semble vraiment très compliqué. 

 

On peut vite se dire que prendre du temps pour méditer est quelque chose de très difficile à introduire dans notre planning  journalier de folie.

 

Je pense que nous nous disons tous cela au tout début de la pratique et cela a été également mon cas.

 

Mais bonne nouvelle, la méditation, notamment celle que l’on nomme « de la pleine conscience », peut se pratiquer partout et même en quelques minutes. Youpi !

 

 

La pleine conscience, le miracle qui nous aide à vivre pleinement l’instant présent

 

 

Peut-être connaissez-vous le célèbre maître zen vietnamien Thich Nhat Hanh ? 

 

Il enseigne à travers le monde l’art de vivre pleinement l’instant présent notamment par des invitations concrètes à des méditations de pleine conscience comme celles, par exemple, de « Laver la vaisselle pour laver la vaisselle ».

 

En effet, dans son livre « Le miracle de la pleine conscience », il nous explique que lorsque nous lavons des assiettes, nous devrions seulement laver des assiettes. C’est tout.

 

Ce qui signifie que « nous devons être complètement conscients du fait que nous sommes en train de laver des assiettes ». 

 

A première vue, cela peut paraître idiot n’est-ce pas ?

 

Seulement tout est précisément là.

 

On entend par « pleine conscience », le fait d’être tout simplement là, en étant pleinement conscient de ce que nous sommes en train de faire. 

 

Nous sommes « entièrement nous-même, en harmonie avec notre respiration, conscient de notre corps, de nos pensées et de nos gestes », totalement présents à ce que nous faisons et non pas distrait par autre chose.

 

Alors si on peut méditer en lavant des assiettes, vous vous imaginez bien qu’il existe bien d’autres exemples, aussi simples que celui-ci, où nous pouvons le faire dans la journée sans aucune perte de temps.

 

 

J’inspire et je suis clairement conscient de mon corps tout entier. J’expire et je suis clairement conscient de mon corps tout entier. – Thich Nhat Hanh

 

Des exemples où nous pouvons trouver du temps pour méditer

  • En faisant notre toilette

Comme le propose, par exemple, Bokar Rinpoche (principal maître tibétain de méditation de l’école Kagyupa) dans son livre « la journée d’un bouddhiste », nous pouvons nous concentrer sur le fait que  lorsque nous nous lavons, l’eau nous purifie de toutes les négativités et impuretés liées au corps, à la parole et à l’esprit.

 

Ou alors, prenez conscience simplement de l’eau qui coule sur votre peau, du savon que vous tenez entre vos mains, des sensations que cela vous produit lorsque vous passez la main dans vos cheveux…

 

  • En prenant notre petit déjeuner

En réalité, lorsque nous mangeons, on pense à un tout tas de choses…sauf à ce que nous sommes en train d’avaler !

 

 

Prenons l’exemple d’une mandarine, comme nous le propose encore une fois Thich Nhat Hanh :

 

Elle se compose de plusieurs quartiers et « si on ne peut en apprécier un seul quartier, on ne peut vraiment en manger une ».

 

Mais si nous pouvons en manger un seul quartier, nous pouvons alors la manger toute entière !

 

Concentrons-nous alors sur la présence de chaque chose que nous avons dans notre bouche que nous mangeons et que nous avalons.

 

  • Dans les transports

 Soyez conscients des bruits, de la présence de chaque personne qui vous entourent sans les juger.

 

Pourquoi ne pas observer même juste le rythme de votre respiration ?

 

Ou bien même, vous pouvez essayer de sentir la vitalité dans vos mains, vos jambes, vos pieds etc… 

 

Dirigez votre attention sur votre corps tout entier.

 

Le maître zen, Doc the, propose aussi, en étant assis, de se tenir bien droit et de faire naître en notre esprit cette pensée :

 

 « S’asseoir ici, c’est comme s’asseoir sous l’arbre de la Bodhi » (arbre sous lequel le Bouddha a atteint l’éveil) .

 

  • Dans notre lit

La méditation de pleine conscience, en position allongée, est très bien et très propice pour les débutants. Elle est très utile pour observer la respiration. En voici un exemple :

  • Portez votre attention sur votre expiration en observant sa durée.
  • Compter doucement et mentalement le temps de votre expiration :1, 2, 3…Si, par exemple, elle dure 5 secondes, rallongée alors  son temps à 6 ou 7 secondes.
  • Mesurer l’inspiration. (Vous remarquerez que le temps est naturellement plus long pour l’expiration).
  • Compter mentalement et avec régularité, pour mesurer la durée de l’une comme de l’autre.

Nous pouvons faire cette pratique très simple, en marchant, en étant assis ou debout et notons qu’elle est davantage apaisante lorsque nous sommes en plein air.

 

Petit à petit, vous constaterez des changements comme une expiration et une inspiration plus longue. Cela est très bon signe et très bénéfique!

 

Vous pouvez commencer par une série de 10 respirations.

 

Après, si la fatigue s’installe, n’insistez pas. 

 

Arrêtez, ou revenez à votre rythme de respiration naturel.

 

 

Depuis le moment où vous vous asseyez jusqu’à celui où le souffle est profond et silencieux, soyez conscient de tout ce qui se passe en vous – Thich Nhat Hanh

 

Prendre un temps pour soi

 

Il y a certainement d’autres moments dans votre journée où vous pourrez expérimenter la pratique de la pleine conscience. 

 

Celle-ci est une chance pour vous, pour moi, de prendre un temps pour soi, pour se recentrer sur l’essentiel pour plus de bien-être.

 

Une journée de pleine conscience influencera les autres jours de la semaine et vous aidera même à affronter les moments difficiles à venir. 

 

C’est quelque chose de merveilleux que de se dire que notre vie peut être transformer de manière extrêmement positive si on applique des rituels tout simples de pleine conscience, tout le long de la journée! 

 

Je vous invite à en parler autour de vous et n’hésitez pas à me laisser en commentaire vos impressions! 

 

A bientôt pour toujours plus de détente et surtout de bien-être!

 

Source et bibliographie: « Mettre en pratique le pouvoir du moment présent » d’Eckart Tolle; « La journée d’un bouddhiste » de Bokar Rinpoché; « Le miracle de la pleine conscience » de Thich Nhat Hanh »

 

 

Vous souhaitez connaître la posture idéale à adopter pour pratiquer la méditation  ? 

 

C’est par ici

 

 

Print Friendly, PDF & Email
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Show Buttons
Hide Buttons

This function has been disabled for Détend'Art.

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x